Mes débuts en informatique, d'un point de vue personnel

Tout a commencé en juillet 1983. Après m'être cassé le bras, mon oncle Eric décide de me prêter son ordinateur afin que je ne m'ennuie pas trop pendant l'été. Ainsi je m'initie à l'informatique avec un Vidéo Génie (compatible TRS-80). Après avoir essayé les différents jeux disponibles, j'en arrive rapidement à la programmation en Basic. Ainsi quelques mois après (et oui, Eric avait accepté de me céder son ordinateur), je programme mon premier programme : « La mine d'or ». Il s'agit de rechercher des mines d'or sur l'écran. Bref ce logiciel n'a rien pour lui, mais il m'a permis de me familiariser avec la programmation.

Vint ensuite l'époque de l'Oric. Cet ordinateur, qui a rencontré un grand succès commercial pour l'époque, représente une évolution radicale par rapport au Vidéo Génie : Le graphisme permettait de faire des dessins, le basic était assez évolué et il possédait une logithèque conséquente. Ayant raté les débuts avec l'Oric 1, j'embraye sur l'Oric Atmos. En 1985, je publie, dans Hebdogiciel, un programme mixant Basic et langage machine : DA Oric (Dessin Assisté par Oric). Il permet de créer des dessins interactivement (à partir de cercles, rectangles, ...).

Je bascule ensuite vers le monde Apple. Fort de sa notoriété et de sa logithèque impressionnante, je me penche sur un Apple ][+ (en fait Europlus). Là, je développe un logiciel de gestion de comptes bancaires pour mon oncle Eric : Gesbanq. Ce logiciel est écrit en Basic Applesoft. Il n'a pas de réel statut, il est diffusé à qui le veut mais sans plus. Un genre de logiciel libre avant l'heure, mais avec une portée moindre compte tenu de l'absence d'Internet pour le diffuser... 

Apple sort alors l'Apple IIGS. Étant fortement attiré par la marque, je me laisse tenter alors que les PC commencent à percer. Le logiciel que je développe est un logiciel de Reversi en Pascal en environnement graphique. Il s'agit là de mon premier programme événementiel. Ce logiciel m'a également permis de tester la notion d'intelligence artificielle, discipline qui me passionne. La puissance de la machine et probablement le programme étant limités, le niveau de jeu n'est pas très élevé. Ce logiciel n'a jamais été diffusé, malgré les indications dans l'à propos.

A cette époque, je suis assez pris dans mes études et je délaisse un peu mon ordinateur. Ceci m'a, sans aucun doute, permis de prendre du recul par rapport à la marque Apple et finalement je bifurque vers le PC. La première chose à faire est de traduire mon logiciel de gestion de comptes bancaires : Il passe en C, mais toujours en environnement texte.

1994 : C'est alors que la saga de la Belote commence. Désirant me faire la main sur la programmation Windows, je décide avec mon ami Phil, de programmer un jeu de Belote en C++. Rapidement Phil délaisse la programmation en elle-même pour ce consacrer à la partie test du jeu et conseils d'évolution. Ainsi au fil des versions, le jeu de Belote se perfectionne. Afin de tester le modèle de distribution shareware, le jeu est distribué de cette manière par Internet. Après 6 ans de développement et plus de 500 joueurs "officiels", il est temps de passer à autre chose : Je revends mes droits sur ce logiciel à Patrick Coscas qui le distribue toujours avec Récréasoft.

Dans l'espoir d'amener un peu de rigueur aux coiffeurs (qui n'est jamais ressorti du coiffeur avec une coupe qui ne correspond pas à sa demande?), j'avais depuis un moment en tête d'écrire un logiciel permettant de gérer un historique photographique des précédentes coupes. Ma belle-sœur Marianne m'apporte tout ça sur un plateau lorsqu'elle me parle d'équiper son salon Coiffure St Fiacre. Je crée ainsi ma société InCrEG en parallèle de mon activité professionnelle et je crée un logiciel de gestion de salons de coiffure. Ce logiciel est ensuite porté au monde, très proche, des instituts de beauté. Ce logiciel passe ensuite dans le domaine OpenSource en 2004 suite à la fermeture d'InCrEG : Il est à présent disponible sur SourceForge.net sous le nom d'InCrEG LibertyLook.

La belote ne m'a pas quitté suite à la vente du jeu de Belote : En 2003, elle me rattrape même. Le Club des Beloteux, et plus particulièrement Jérémy Boudry, veut une aire de jeu de Belote. Je leur développe ça en Java (Applet / JSP / Servlet) dans le cadre de ma société InCrEG. Ce logiciel passe ensuite dans le domaine OpenSource en 2004 suite à la fermeture d'InCrEG : Il est à présent disponible sur SourceForge.net.

Depuis je poursuis la maintenance de ces logiciels sur SourceForge.net quand le temps me le permet entre ma vie de famille et mon activité professionnelle au sein d'ads-COM.

A suivre...